Mon Projet / Ma résidence

Je participe présentement à une résidence de recherche et création en arts numériques d’une durée de trois mois, en France, financée par le Conseil des Arts et des Lettres du Québec en partenariat avec l’Institut Français, pour produire une installation audio-visuelle, intitulée

Le Bruit de l’Inconnu.

J’ai été chaleureusement accueillie par trois différentes structures, soit le ZINC à Marseille, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains et le Cube à Issy-les-Moulineaux. Grâce à ces trois pôles artistiques, j’ai pu développer mon projet, échanger avec d’autres artistes et expérimenter avec de nouvelles technologies numériques.

Le ZINC : http://zinclafriche.org

Le Centre des Arts : http://www.cda95.fr/

Le Cube : http://lecube.com/

MON PROJET

Le Bruit de l’Inconnu imagine et interprète la matière noire. C’est une représentation abstraite de la matière noire, traduite en son et en image, projetée de manière immersive. Cette installation est composée de trois trames sonores distinctes, chacune l’évocation d’une molécule particulière. Lorsque jouées simultanément, les trois trames sonores de ces trois particules sans nom forment le son de la matière noire. Les particules, quoique abstraites, sont différenciées par leur tempo, humeur et rythme, et crées un ensemble mélodieux, accordé et immersif. Il y a aussi l’élément visuel – soit trois vidéos (une vidéo pour chaque particule) projetés à partir de trois projecteurs indépendants sur un seul mur, se chevauchant, palpitant et vacillant, variant en couleur et en mouvement. Le but de ce projet se centre dans la création d’un univers abstrait et sombre en utilisant le son pour définir ce terrain galactique toujours incompris par les plus savants scientifiques. C’est une sculpture audio-visuelle à l’ère numérique qui déboucherait vers une interprétation tangible à l’énigme : qu’est ce qu’est la matière noire ?